MALATAVERNE aux portes de Provence

  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE

Accueil du site > Vie Municipale > Développement Responsable

Développement Responsable

L’équipe municipale s’est engagée pour un développement Responsable de la commune.
Les actions qu’elle entreprend pour Malataverne sont basées sur une vision globale, de long terme, qui influe tant sur les grands projets que sur les gestes du quotidien.


Quelques exemples :

  • Espaces verts : choix de plantes grasses ou à faible consommation d’eau pour l’embellissement de la commune ; utilisation du puits du Colombier (eau non potable) pour arroser le stade ou réguler la température de bâtiments communaux tels que l’école maternelle ou la Maison Petite Enfance ; etc.

  • Gestion des déchets : mise en place du tri sélectif, puis de la collecte en apport volontaire, au moyen de bacs semi-enterrés afin de contrôler l’impact sur l’environnement. En savoir + : que faire de mes déchets ?

  • Suivi des consommations : bilan énergétique des bâtiments communaux et suivi des consommations électriques ; audit du réseau d’eau et traque des fuites (le rendement a été amélioré, au-delà des normes réglementaires) ; etc.

  • Le jour de la nuitÉclairage public : dans une logique d’économie d’énergie et de préservation de l’environnement, le conseil municipal a décidé de réduire l’amplitude horaire de l’éclairage public, depuis le 20 mars 2013. Cette mesure permet non seulement de réduire la facture énergétique communale, mais a également des effets vertueux, tant sur la santé humaine et animale, que sur l’environnement d’une manière plus générale, en réduisant les effets de la pollution lumineuse.
    En savoir + : Zoom sur nos lampadaires - En route pour un éclairage raisonné...

En savoir+ : www.jourdelanuit.fr

  • Voirie - sécurité : créations, extensions et sécurisation de cheminements doux, donnant la priorité aux vélos et aux piétons (esplanade G. Etienne, passerelle sur la Riaille, parcours de santé, etc).

  • Éducation : mise en place d’un repas BIO par mois, puis un par semaine, au restaurant scolaire ; etc.

Retour à la page précédente



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF