MALATAVERNE aux portes de Provence

  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE

Accueil du site > Vivre à Malataverne > Sécurité / Citoyenneté

Sécurité / Citoyenneté

Le bureaud e police municipale de Malataverne est situé à l'annexe de la mairie.

La police municipale
est située à l’annexe
de la mairie.

Le service existe
à Malataverne
depuis janvier 2010.

Pour contacter le service de police :

  • Tel. : 04 75 90 69 06
  • E-mail : policemunicipale@malataverne.fr


    SECURITE
    Se former à la capture de chiens dangereux, en milieu confiné

    Stage de recyclage de capture de chien dangereux en milieu confiné - Juin 2017. Huit policiers municipaux venus de Malataverne, Montélimar ou encore Crolles (dans l’Isère) se sont retrouvés les 21 et 22 juin en mairie de Malataverne pour suivre un stage de recyclage de capture de chiens dangereux, délivré par le CNFPT dans le cadre de la formation continue obligatoire. Ce type de formation est lié aux nouvelles prérogatives des polices municipales qui peuvent, depuis 2016, réaliser des contrôles dans les transports en commun, même en dehors de leur zone d’intervention habituelle dès lors que le trajet concerné traverse leur territoire.
    Les formateurs CNFPT, R. Mercoyrol et P. Exbrayat, ont débuté leur intervention par quelques rappels théoriques, rappel du cadre législatif en vigueur et échanges sur les divers retours d’expérience, avant d’aborder plusieurs cas pratiques sur plus d’une journée et demie. Pour ce faire, il ont pu bénéficié de la générosité de deux sociétés locales. En effet, la piste E.C.F. située sur la zone industrielle de Malataverne a été mise à disposition gratuitement et a permis l’installation d’un autocar, lui aussi gracieusement prêté par l’établissement Biéron. L’objet de cette formation étant d’aborder le contrôle de diverses situations en espace restreint et confiné, plusieurs scénarios ont été mis en œuvre à l’intérieur du car : capture de chien mordeur ou pas, accompagné de son maître ou pas, lui-même armé ou pas, etc… Autant de situations qu’à peu près tous les participants avaient déjà pu rencontrer dans le cadre de leur exercice professionnel et qui nécessitent maitrise technique et sang-froid, car il faut savoir aussi gérer un groupe, public ou collègues, et rester rassurant dans ce type d’intervention. À noter : formateurs et participants remercient également l’aimable participation de Black, Yoda et leurs trois autres compères canins, dont les talents d’acteurs ont fait la réussite de ces exercices pratiques "plus vrais que nature", sans oublier leur maître Thomas Lermytte, intervenant CNFPT bien connu des Malatavernois.


    PREMIERS SECOURS
    La commune propose aux Malatavernois de se former

    Le 1er avril 2017, les jeunes élus du CMJ ont montré l'exemple en s'initiant aux gestes de 1ers secours.
    Réparties sur les journées du 13 mai et du 30 septembre 2017, une quarantaine de Malatavernois pourront se former (gratuitement) aux gestes essentiels de secours d’urgence. 4 groupes de 10 personnes maximum seront constitués pour des stages offerts par la commune, d’une durée de 3h. Les inscriptions préalables sont ouvertes en mairie et d’autres sessions pourraient être programmées ultérieurement en cas de demande est forte. Pilotée par la conseillère municipale Véronique Alliez, cette formation de base - bien qu’essentielle - fait partie de l’ensemble des mesures déployées par la municipalité en matière de sécurité. Elle permettra d’aborder les actions d’urgence à mener lorsqu’on est confronté à une ou plusieurs victimes : protection, dégagement d’urgence, mise en position d’attente pour des victimes, lutte contre les hémorragies, alerte. il s’agira aussi d’aborder le massage cardiaque et l’utilisation d’un défibrillateur (dont la commune dispose d’ailleurs dans ses espaces publics, vers le parc multi-sports ou encore le foyer), au cours d’un atelier de pratique dirigée. A noter cependant : il s’agit bien d’une initiation, qui doit être distinguée de la formation complète "Prévention & Secours Civiques de niveau 1" (PSC 1) destinée au grand public. S’ils le souhaitent, les participants pourront suivre ultérieurement une formation au PSC 1 auprès d’une association agréée.

    Les jeunes malatavernois ont reçu la même formation aux 1ers secours que celle prévue pour les adultes.

    Avant les deux sessions organisées pour l’ensemble des Malatavernois, les jeunes élus du CMJ ont montré l’exemple à leurs aînés puisqu’ils ont été les tout premiers à s’initier auprès de M. Mercoyrol, samedi 1er avril, à l’espace Gravette. L’autre priorité est ensuite donnée aux bénévoles du tissu associatif local, qui sont en première ligne lorsqu’ils organisent des manifestations au profit d’un large public (2 sessions prévues le 8 avril pour les associations).

    Pour s’inscrire, il suffit de se faire connaître à l’accueil de la mairie (04 75 90 69 00) et de laisser ses coordonnées. Les stages de 3h sont gratuits, et seront répartis sur les samedis 13 mai et 30 septembre 2017, de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30.

    En savoir + : sur les défibrillateurs de la commune, équipée depuis 2009.


    PROTECTION & IMAGES
    La maillage du village se poursuit

    VideoprotectionLe programme pluriannuel élaboré sur 4 ans se poursuit et une nouvelle zone du village est couverte en 2017 par les caméras de vidéoprotection. Ce dispositif a fait ses preuves en matière de dissuasion locale de la délinquance, mais aussi via les nombreuses réquisitions faites par la gendarmerie dans le cadre de ses enquêtes. Parallèlement, de nouveaux dispositifs de protection anti-intrusion ont été installés à l’école et la Maison Petite Enfance. Ces bâtiments sont reliés à un système de vidéo-surveillance qui se déclenche en cas d’alarme.
    Le service de Police Municipale gère les différents systèmes installés sur la voie publique ou dans les bâtiments publics de la commune. Seules les personnes habilitées dans le cadre de leurs fonctions (Police Municipale, Gendarmerie Nationale, Police Nationale), peuvent visionner les images enregistrées. Ces personnes sont particulièrement formées et sensibilisées aux règles strictes encadrant les systèmes de vidéoprotection et vidéosurveillance.

    Par autorisation préfectorale, la conservation des images ne peut pas dépasser 30 jours, sauf procédure judiciaire en cours. Toute personne peut accéder aux enregistrements la concernant et en vérifier la destruction dans le délai fixé par l’autorisation préfectorale. Pour cela, la demande d’accès doit être adressée au responsable du système, c’est-à-dire à M. le Maire, en justifiant de son identité. Cet accès est un droit. Toutefois, la loi du 21 janvier 1995 précise qu’il peut être refusé pour des motifs tenant à la sûreté de l’État, à la défense, à la sécurité publique, lors d’une instruction judiciaire en cours ou pour protéger le secret de la vie privée de tierces personnes. Pour vos requêtes éventuelles : contactez la police municipale de Malataverne au 04 75 90 69 06.


    ECOLE
    Sécurité anti-intrusion renforcée

    Les vacances de février 2017 ont été mises à profit pour renforcer les dispositifs de sécurité à l'école malatavernoise.

    Dans le cadre du PPMS (Plan Particulier de Mise en Sûreté), trois exercices ont lieu chaque année à l’école en préparation aux divers risques encourus (pour Malataverne : inondation, incendie, transport de matière dangereuse et séisme). Suite aux événements terroristes, un exercice obligatoire a été rajouté en octobre dernier, lié au risque d’intrusion. Des réunions préparatoires avec la mairie et le directeur d’école avaient permis de bien préparer les choses en amont, viser les procédures et vérifier les équipements. Certaines améliorations avaient déjà apportées en 2016, avec notamment la mise en place de barreaux aux fenêtres ou la modification du portier d’entrée. Suite au retour d’expérience d’octobre 2016, de nouvelles dispositions ont été prises et certaines seront en place à la rentrée des vacances de février 2017. L’entreprise Spie.ICS est en effet intervenue pour mettre en place 6 boutons poussoirs spécifiquement dédiés à l’alerte anti-intrusion ou agression. Directement reliés au nouveau dispositif de vidéo-surveillance installé au sein des bâtiments, toute alerte déclenchera l’accès vidéo de la police municipale en temps réel, en plus des alertes sur smartphones. En cas d’intrusion, les classes ont plusieurs scénarios applicables, à savoir le repli dans des points de confinement ou l’évacuation. D’autres aménagements vont se poursuivre dans l’année afin de renforcer encore les zones et processus de confinements (portes blindées, filtres occultants aux fenêtres, etc).


    SECURITE ROUTIERE
    Un second radar pédagogique aux Joannins

    Second radar pédagogique, mobile, placé aux Joannins en décembre 2016.

    Après le positionnement d’un premier radar pédagogique au cœur du village cet été, c’est au tour des Joannins d’être équipé. En effet, l’ancienne Nationale 7 est une grande ligne droite qui traverse le quartier de part en part. Malgré l’obligation de rouler à 50 km/h sur ce tronçon, la plupart des véhicules restent dangereusement sur la lancée des limitations prévues à chaque extrémité par la route départementale. Ce nouveau radar pédagogique est mobile car il fonctionne à l’énergie solaire. Il pourra donc être ponctuellement déplacé en cas de besoin sur de nouveaux espaces de circulation sensibles.


    Des "Voisins Vigilants" à la "Participation Citoyenne"
    Le Sous-Préfet signe le premier protocole de son arrondissement

    Signature du Protocole "Participation Citoyenne" en mairie de Malataverne, lundi 28 novembre 2016.

    M. le maire, Alain Fallot, et la police municipale de Malataverne ont reçu en mairie M. Roudil, sous-Préfet de Nyons, ainsi que le commandant Springer de la gendarmerie de Pierrelatte, accompagné du Major Anguenot de la Brigade de Donzère. A l’ordre du jour était la signature du "protocole de participation citoyenne", par lequel l’Etat officialise et soutient l’action menée à Malataverne depuis 2012 dans le cadre de ce qui était alors appelé "Protection Voisins vigilants".

    Ce dispositif s’appuie sur la vigilance de voisins d’un même quartier pour lutter contre la délinquance, et en premier lieu les cambriolages. Avec lui, les citoyens manifestent leur esprit de responsabilité en étant attentifs aux faits inhabituels de leur secteur. Le maillage malatavernois se compose de personnes volontaires et de confiance, clairement identifiées. Il est à ce jour constitué de 9 référents, des lotissements Montchamp, Le Coteau ou encore les Hauts du Colombier, et devrait bientôt s’étendre au quartier Tourvieille. Ces derniers sont un relais privilégié entre leurs voisins, la police municipale et la gendarmerie, qui peut elle-même transmettre des informations de vigilance en retour sur certains signalements.

    Le dispositif a fait la preuve de son efficacité, notamment en matière de lutte contre les cambriolages qui sont passés de 24 en 2011 à 6 cette année (le dernier ayant eu lieu ce week-end de novembre). Mais M. le Sous-Préfet, M. le Maire et le Commandant ont rappelé de concert qu’il s’agissait bien d’un outil parmi d’autres, tels que la vidéoprotection, les Opérations Tranquillité Vacances ou encore le partenariat avec la police municipale de Châteauneuf-du-Rhône. Cette synergie de moyens est la marque d’une volonté municipale forte et la condition de résultats, sur lesquels la vigilance ne doit pas être relâchée. À ce titre, le positionnement stratégique de Malataverne a été rappelé puisque la commune offre un accès privilégié à l’Ardèche via sa sortie d’autoroute. C’est pourquoi les services de gendarmerie sollicitent régulièrement le système de videoprotection Malatavernois (plus de 50 fois en 2015) qui, au-delà de phénomènes purement locaux, a permis la résolution d’enquêtes qui concernaient aussi un territoire plus large.


    SECURITE & PEDAGOGIE
    Un radar vous rappelle les règles de bonne conduite

    Un radar pédagogique est installé sur la RD 126 depuis septembre 2016, et rappelle quelques règles de bonne conduite.

    Placé depuis la rentrée scolaire sur la RD 126, qui traverse le village de Châteauneuf-du-Rhône à la Nationale, un radar pédagogique vous rappelle les quelques règles de bonne conduite à tenir, au cœur de Malataverne : limitation de vitesse, priorité à droite, attention aux enfants qui traversent la chaussée... Autant de codes connus mais régulièrement oubliés sur cet axe très fréquenté, tant par les riverains qu’un large flux de transit.
    Un second radar a été réceptionné par les services communaux, sera bientôt en place aux Joannins où il rappellera la limitation à 50 kms/h (à l’entrée du quartier). Fonctionnant à l’énergie solaire, celui-ci pourra être déplacé ponctuellement en d’autres lieux stratégiques si nécessaire.


    SECURITE ROUTIERE
    Le village passe à 30 kms/h

    Juin 2016, le cœur du village passe à 30 kms/h.

    Cela fait un moment qu’un groupe de travail composé d’élus et du service de police municipale planche sur les problèmes de sécurité routière… Depuis quelques jours, c’est décidé. Un arrêté municipal limite la vitesse de circulation à 30 kms/h au coeur du village, au lieu des 50 kms/h réglementaires. Seconde mesure, dans la foulée : des panneaux placés à chaque entrées d’agglomération rappellent, et donc insistent sur la règle commune de perte de priorité : en d’autres termes, lorsqu’on entre à Malataverne comme en toute agglomération, et sauf indications contraires, on laisse la priorité à droite.

    Ces décisions sont prises dans la continuité des grands travaux déjà réalisés en 2013, pour l’aménagement de la traversée du village (RD126). Plus de 800 000 € ht avaient alors été investis pour refaire la chaussée et casser la vitesse via la mise en place de 5 plateaux traversants surélevés. Mais cet axe malatavernois reste très fréquenté au quotidien par un trafic d’usagers extérieurs, auxquels il faut rappeler qu’ils traversent un village…

    D’autres mesures sont encore envisagées et à l’étude pour les prochains mois, mais comme l’explique régulièrement Alain Fallot, maire de Malataverne, "il est difficile de répondre à toutes les problématiques en matière de sécurité, et le cumul de moyens et de réglementation ne pourra rien sans le civisme et la vigilance de chacun au volant".
    A bons entendeurs : freinez avant d’entrer !


    CAMBRIOLAGES : Mieux vaut prévenir….

    Prévention et vigilance, lutte contre les cambriolages - Mars 2016Depuis la création de la police municipale à Malataverne, le nombre de cambriolages est passé de 25 en 2011 à 4 en 2015. "Ce n’est pas une raison pour baisser la garde", estime le responsable du service, P.-D. Exbrayat. Bien au contraire, les mesures pédagogiques et de prévention se poursuivent…
    Début mars, tous les Malatavernois ont ainsi reçu un petit dépliant d’information dans leur boîte aux lettres, leur rappelant les règles de vigilances à observer pour se prémunir contre le vol. On y évoque quelques conseils de bon sens, comme de ne pas laisser ses clefs sous le paillasson par exemple, mais on apprend aussi comment bien sécuriser son domicile. Et puis, en cas d’absence plus ou moins prolongée, il suffit de remplir en ligne un formulaire d’OTV (Opération Tranquillité Vacances) et/ou de prévenir le référent "Voisin vigilant" de son quartier.
    Grâce au recrutement d’un second agent de police fin 2015 et au partenariat instauré avec la police de Châteauneuf, la sécurité des deux villages a été renforcée. L’année dernière, 81 déclarations d’OTV ont généré à elles seules 219 patrouilles, de jour comme de nuit.

    Simon Prévot a rejoint le service de police malatavernois, fin 2015. Avec P.-D. Exbrayat, une campagne de sensibilisation du public vient d'être lancée, en matière de prévention contre les cambriolages.

    Prochaine étape : extension de la videoprotection
    Depuis l’implantation de caméras au coeur du village, plus aucun fait n’a été constaté sur ce secteur alors que pour la seule année 2014, les commerces avaient été visités plusieurs fois et des vols sur véhicules avaient été enregistrés sur les parkings du foyer et de la mairie. L’effet dissuasif du dispositif de videoprotection est indéniable, mais il faut ajouter que le système a été sollicité plus de 50 fois en 2015 et a permis la résolution d’enquêtes intéressant soit directement Malataverne, soit les villages alentours. La commune, en effet, est un axe de circulation très fréquenté, qui permet à la fois la liaison sud/nord et un accès direct à l’Ardèche, via la sortie d’autoroute. Au mois de février, un programme étalé sur 4 ans a été approuvé par le conseil municipal. Il permettra de finaliser le maillage des caméras en sécurisant toutes les entrées et sorties du village.


    MUTUALISATION
    Une nouvelle convention avec Châteauneuf

    Convention fourrière - 2 février 2015.

    Au mêmes maux, les mêmes remèdes… Le partenariat entre les communes de Malataverne et Châteauneuf-du-Rhône se poursuit en matière de sécurité et d’ordre public. Après la convention passée entre les deux services de police le 16 juin 2014, permettant la mutualisation de leurs actions sur le terrain, une nouvelle étape a été franchie début février 2015. Une nouvelle convention lie désormais les deux villages avec la société "Dépannage assistance Drôme Ardèche" (garage La ruche, à Viviers). Signée pour 3 ans, elle définit les conditions de mises en fourrière automobile sur les deux territoires et fixe le tarif d’enlèvement des véhicules à 116,56 €.


La video-protection se met en place

Videoprotection

Huit cameras sont positionnées au cœur du village.
Le but ? Améliorer la sécurité de la voie publique, des commerces et des équipements communaux.

Ce nouvel outil fait partie des préconisations du bilan sécurité effectué par la gendarmerie sur notre secteur. Sa mise en place fait suite à une série d’actions menées par la municipalité depuis la création du service de police municipale en 2010, jusqu’à la convention passée avec Châteauneuf-du-Rhône en juin 2014.

Malgré une baisse significative (ou un déplacement) des cambriolages enregistrée pour les maisons individuelles, ces dernières années à Malataverne, la commune rencontrait régulièrement de nouveaux maux : vols répétés sur la Z.I., dégradations, effractions ou tentatives chez les commerçants (épicerie, coiffeuse, kinés), mais aussi au foyer, à la déchèterie, etc.

Concrètement, le dispositif comprend une caméra lectrice de plaque d’immatriculation. Celle-ci peut considérablement améliorer la conduite des enquêtes, voire déclencher une réquisition quasi-instantanée si la plaque détectée figure déjà sur la base de données de la gendarmerie. Il faut préciser que la Loi interdit de filmer les parties privatives, et que seuls le Maire et les services de police municipale sont habilités à visionner les images. Celles-ci sont détruites automatiquement au bout de 30 jours, s’il n’y a aucune réquisition en cours. À noter également que les procédures d’enquête sont du seul ressort de la gendarmerie.

Prochainement, nos voisins castelneuvois projettent de déployer un dispositif similaire sur leur territoire. Dans le cadre de notre convention, cela permettra de renforcer le maillage de l’information, en améliorant notamment la sécurité sur les secteurs limitrophes.

Quant à Malataverne, un plan d’équipement sur 4 ans a été validé par le conseil municipal en février 2016. Il prévoit de finaliser le maillage des caméras, de façon à sécuriser toutes les entrées et sorties du village.

Opération Tranquillité Vacances

Vous partez en vacances et vous craignez pour votre domicile en votre absence ? Tout au long de l’année, la police municipale, en relation avec la gendarmerie de Donzère, vous propose de partir en toute tranquillité grâce à la mise en place d’un service totalement gratuit : l’Opération Tranquillité Vacances.
Pour bénéficier de ce service, il vous suffit de vous inscrire 48h à l’avance auprès de la police municipale ou de la gendarmerie. Une fois cette inscription enregistrée, et selon vos dates d’absence, des rondes seront régulièrement effectuées autour de votre domicile.

Pour vous inscrire au service, contactez directement le bureau de police ou bien remplissez le formulaire disponible ici (possibilité de l’imprimer ou de l’envoyer par mail à policemunicipale@malataverne.fr). Vous le remettrez ensuite à la police municipale ou la gendarmerie (brigade de Donzère).


PDF - 258 ko
Opération Tranquilité Vacances - formulaire d’inscription.
PDF - 102.6 ko
OTV - Conseils pour des vacances tranquilles






Pascal Garibian, porte-parole de la police... par Ministere_interieur



Protection Voisins Vigilants

Protection Voisins Vigilants

Ce dispositif s’appuie sur la vigilance de voisins d’un même quartier pour lutter contre la délinquance, et en premier lieu les cambriolages. Avec lui, les citoyens manifestent leur esprit de responsabilité en étant attentifs aux faits inhabituels et à leur propre sécurité. Attentifs à ce qui se passe dans la rue ou aux abords, mais en aucun cas chez le particulier (il ne s’agit pas de « surveiller » son voisin !).

Cette opération s’appuie sur un tissu de personnes volontaires et de confiance, clairement identifiées. Ces référents sont le relais entre les habitants, la police municipale et la gendarmerie. Un échange d’informations peut alors s’installer. Ainsi, dès qu’ils ont connaissance d’un fait suspect, les référents en informent la gendarmerie ou la police municipale et ces derniers interviennent systématiquement. Cela permet ainsi aux forces de l’ordre de gagner un temps précieux et d’être plus réactifs et plus efficaces dans la résolution des enquêtes.



Opération Tranquillité Seniors

Les personnes âgées sont des proies plus faciles pour les délinquants : alors qu’elles ne représentent que 20% de la population, elles sont victimes des deux tiers (66%) des vols avec ruse et de près d’un tiers (29%) des cambriolages d’habitations principales ou secondaire  [1].

Forte de ce constat, l’Opération Tranquillité Seniors vise à mener des actions de proximité afin de mieux protéger cette population (organiser des patrouilles des forces de l’ordre ; systématiser la prise de plainte au domicile des personnes âgées ; etc).

PDF - 92.4 ko
Opération Tranquillité Seniors - Formulaire d’inscription

Pour vous inscrire au service, contactez directement le bureau de police ou bien imprimez et remplissez le formulaire disponible ici. Vous le remettrez ensuite à la police municipale ou la gendarmerie (brigade de Donzère).




Le DICRIM, Document d’Information Communal des Risques Majeurs

Afin que la vigilance collective soit préservée et que la réactivité soit au rendez-vous en cas de crue centennale ou d’un accident industriel majeur, le Maire doit veiller à la diffusion de l’information préventive et faire en sorte que chacun soit acteur de sa sécurité, qu’il sache comment anticiper, comment reconnaître, une alerte, comment se protéger et se comporter.

Le Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) destiné à la population fait partie des outils utiles à l’entretien de cette mémoire. Il recense les principaux risques majeurs auxquels nous pouvons être confrontés : risques naturels (inondations, glissements de terrain, tempête) ainsi que les risques technologiques (risques industriels, risque nucléaire, transport de matières dangereuses).

PDF - 3.1 Mo
RISQUES MAJEURS - Ce que doivent faire les Malatavernois en cas d’alerte

Pour chacun de ces risques, ce document énonce très simplement la conduite à tenir en cas de danger avéré.

Prenez-en connaissance dès à présent, en le téléchargeant :



CAMBRIOLAGE
Quelques conseils pour lister vos biens

Face à la recrudescence des vols et dans le cadre de ses actions de prévention, le groupement de gendarmerie de la Drôme met en place un dispositif afin de les aider à vous restituer vos biens en cas de cambriolage. En effet, un nombre important d’objets récupérés ne peuvent pas être rendus, au vu du manque d’informations permettant d’identifier leurs propriétaires.

Pour cela, un geste simple : chaque foyer devrait écrire une liste complète de ses biens les plus précieux et les photographier. Ainsi, en cas de vols, il suffirait de donner les informations présentes sur la liste pour aider les forces de l’ordre à restituer les biens à qui de droit.

Retrouvez dans cette plaquette les informations complémentaires et les détails à noter sur votre liste.

À consulter également :

PDF - 480.8 ko
Cambriolage - Les bons réflexes




POUR UN INTERNET PLUS SÛR
Parents : suivez les 7 règles d’or...

Pour mieux protéger vos enfants, le groupement de gendarmerie départementale de la Drôme vous propose de télécharger la plaquette ci-dessous, afin de vous informer sur les dangers que peut présenter l’Internet pour vos enfants.

Les mesures de prudence préconisées peuvent se résumer à 7 règles d’or :

  • Règle 1 : Les parents ou éducateurs ont un rôle d’accompagnement et de conseil.
  • Règle 2 : si l’enfant a moins de 10 ans, il est impératif de rester à ses côtés.
  • Règle 3 : L’ordinateur ne peut en aucun cas remplacer une « nounou », ni être un moyen d’être tranquille pendant qu’il joue.
  • Règle 4 : Les parents doivent savoir utiliser l’ordinateur et la navigation sur le Web.
  • Règle 5 : Il est nécessaire de sécuriser votre ordinateur (anti-virus, pare-feu, anti-malware, logiciel de contrôle parental...)
  • Règle 6 : Sachez rester disponible lorsque l’enfant est sur internet. Il doit pouvoir s’amuser, mais aussi compter sur vous s’il souhaite vous faire partager ses trouvailles.
  • Règle 7 : Soyez toujours attentif au comportement de l’enfant, que se soit pendant qu’il utilise l’ordinateur, mais aussi en dehors de son usage : sa scolarité, sa fatigue ou sa nervosité.

    PDF - 1.6 Mo
    GUIDE A L’USAGE DES PARENTS - Comment bien protéger son enfant lorsqu’il utilise internet.

    Cette plaquette énumère de façon clair comment mettre en application ces 7 règles :



    Animaux domestiques : ce que dit la Loi.

Les chiens susceptibles d’être dangereux sont définis réglementairement.
Il ne s’agit pas de n’importe quel animal. Ce sont tous des molosses de type dogue qui sont répartis en 2 catégories : les chiens d’attaque et les chiens de garde et de défense.
Ces chiens sont soumis à des mesures spécifiques et à certaines interdictions et obligations.

La personne qui souhaite posséder un tel animal doit remplir certaines conditions et obtenir un permis de détention, dont la demande doit être déposée en mairie.

Pour en savoir + sur les démarches, les documents à fournir et télécharger le formulaire CERFA de demande de permis, rendez-vous sur le site du service-public.fr


Chien


Le "Refuge de l’espoir", fourrière locale

Fondée en 2015, Le refuge de l’espoir est une association de protection animale reconnue d’utilité publique. Elle s’installe en 2015 au refuge de Pierrelatte. Situé 185 chemin des Agriculteurs - Quartier les Tomples à Pierrelatte (26), le refuge héberge en permanence près de 70 chiens et 120 chats. Il exerce les fonctions de fourrière (dont le gestionnaire est le SICEC) pour 34 communes de Drôme, Ardeche et Vaucluse, dont Malataverne, en accueillant les animaux trouvés errants ou abandonnés sur la voie publique.

En savoir + : www.refuge-animaux-pierrelatte.com

Citoyenneté & nuisances sonores

Petit rappel : les travaux de jardinages, bricolages, etc, réalisés par des particuliers susceptible de causer une gêne pour le voisinage, tels que tondeuses, tronçonneuses, perceuses (...) ne peuvent être effectués que de 7h à 20h, les jours ouvrables et samedis. Ces travaux sont interdits les dimanches et jours fériés. L’amende des contrevenants pourra s’élever jusqu’à 450 euros.

Pour en savoir + : téléchargez l’arrêté préfectoral en vigueur.

PDF - 312.1 ko
Arrêté préfectoral - nuisances sonores - N°1859





Cybercriminalité : ne payez pas !


Début 2013, la division de lutte contre la cybercriminalité a été informée de 980 plaintes et 127 procès-verbaux de renseignement judiciaire.

Faux messages d’alerte, vrais virus...
Pour lutter contre les escroqueries sur Internet, téléchargez la plaquette d’information du Groupement de Gendarmerie de la Drôme.




VIDIGEL
Un réseau contre la délinquance...

VIGIDEL a pour objectif d’informer les commerces, entreprises et les particuliers du département de tout phénomène délictuel commis dans leur zone géographique d’implantation, ainsi que de les sensibiliser aux mesures afin de limiter ces phénomènes.
En collectant les adresses mail de chaque commerce et entreprise, la gendarmerie de la Drôme peut cibler les messages de mise en garde vers un secteur d’activité spécifique. Ces informations sont communiquées par les référents sûreté au niveau départemental.
De la même façon, chacun d’entre vous peut, en retour, informer la police municipale (police et gendarmerie sont en liaison directe permanente) de toute anomalie, même anodine, constatée dans votre quotidien (présences ou passages inhabituels, etc).
Le système d’échange ainsi créé, permet de prévenir au mieux les actes délinquants et de réagir plus vite face aux évolutions du phénomène.

Pour vous référencer au réseau VIDIGEL, faites-vous connaître et référencer auprès de la police municipale : policemunicipale@malataverne.fr

PDF - 152 ko
Réseau VIDIGEL - Viglance à la délinquance




Comment se protéger des arnaques aux petites annonces ?

Aujourd’hui, l’achat et la vente entre particuliers via Internet sont considérés par les Français comme bien plus efficaces que les brocantes ou les vides greniers. Pourtant, 76 % des sondés déclarent "la peur de se faire avoir" comme principal frein à ce type d’échange.

Les fraudeurs pratiquent la dissimulation et l’imitation. Leur objectif est de vous tromper en se faisant passer pour un organisme de confiance comme votre banque ou votre opérateur téléphonique.

Pour éviter les pièges des fraudeurs, suivez les 6 conseils de la gendarmerie.


SÉCURITÉ ROUTIÈRE & Permis de conduire
Vos services Internet...

  • Les conducteurs peuvent accéder à leur solde de points via le site sécurisé www.telepoints.info.
  • Les stages de sensibilisation au risque routier, dit "stages de récupération de points" sont un rendez-vous citoyen pour ceux qui partagent l’espace routier et qui souhaitent conserver leur titre de conduite à l’issue d’infractions répétées. Des stages sont régulièrement organisés à proximité de Malataverne. Découvrez, en temps réel, les places de stages disponibles de la région.


SECURITÉ ROUTIÈRE :
Depuis le 1er juillet 2015,
interdiction de porter
tout dispositif susceptible
d’émettre du son à l’oreille
en conduisant, même à vélo.
+ d’info : ICI.



DES ACTIONS DE PRÉVENTION
La police municipale, à l’école


Depuis son ouverture de poste sur le territoire, la police municipale va chaque année à la rencontre des élèves malatavernois. Circulation des piétons, règles de sécurité en voiture et dans le car scolaire, mais aussi prévention autour d’Internet ou d’autres thèmes tels que le racket et divers types de violence, sont abordés. Une séance appréciée de tous et forte en échanges qui, pour certains, permet de mieux préparer l’entrée au collège. Chaque année, le policier municipal de Malataverne mène des actions d'information et de prévention auprès des élèves de CM1 et CM2


PRÉVENTION ROUTIÈRE
Un p’tit tour d’auto pour s’amender…

Ce n’était pas jour de fête foraine, ce mardi, et pourtant : un genre de manège trônait bel et bien sur la place E. Lerat… Pilotée par l’ESDR de la Drôme (Escadron Départemental de Sécurité Routière) une journée de prévention routière était organisée en partenariat avec la police municipale et les gendarmes de l’autoroute. Réels contrevenants ou simples badauds, plus d’une soixantaine de personnes ont pu tester la fameuse voiture-tonneau de la Macif... Lire la suite. Police municipale, gendarmes de l'autoroute, Patrick Julien, adjoint aux travaux et à la sécurité, et Frédéric Chabaud, conseiller municipal, étaient présents durant ce jour de prévention.



Retour à la page précédente

Notes

[1] Source : site de la Gendarmerie Nationale



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF