MALATAVERNE aux portes de Provence

  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE

Accueil du site > Pages Annexes > Un dentiste à Malataverne

Un dentiste à Malataverne

Patricia Degueldre, la future assistante de Guy Lilot, pause dans le fauteuil de leur futur patient.

Guy Lilot et sa compagne Patricia Degueldre sont encore dans les travaux, mais leur cabinet dentaire devrait être fin prêt pour ouvrir le 15 janvier 2018, en lieu et place de l’ancien cabinet médical de Malataverne, impasse de la Tuilerie. Fin novembre, Alain Fallot est allé à leur rencontre et a pu constater les nombreux aménagements déjà effectués, dont une salle spéciale pour la réalisation de radios dentaires.

Tous deux belges et chirurgiens-dentistes indépendants en Belgique, l’une assistera l’autre dans son activité à Malataverne. Patricia connaissait déjà bien cette région du sud de la France, ayant des attaches familiales à Crest. Elle a naturellement fait découvrir le territoire à Guy, puis le couple a décidé de rénover une vieille bâtisse au coeur de Rac : un chantier qui a occupé à peu près toutes leurs vacances depuis près de 7 ans. Ces travaux terminés, restait à franchir le cap d’une installation française définitive. C’est chose faite, et pour prendre rendez-vous à la mi-janvier voici leur numéro de téléphone professionnel : 09 72 64 20 22.

"Il ne manque plus qu’un médecin et nous serons parfaitement heureux à Malataverne", a lancé A. Fallot en souhaitant la bienvenue aux deux professionnels. À ce propos, les recherches se poursuivent mais sans effet pour l’instant. Le propriétaire actuel du cabinet et ancien médecin du village, W. Hamadé, poursuit toujours les recherches et rappelle que le bâtiment possède deux espaces jumeaux dont la destination première est prévue pour le secteur médical.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF