MALATAVERNE aux portes de Provence

  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE

Accueil du site > Pages Annexes > Station d’épuration

Station d’épuration

C’est parti pour 9 mois chantier !

Les fondations sont prêtes à accueillir les futurs biodisques.

Une station d’épuration complètement modernisée verra le jour à Malataverne au printemps 2018. Les premiers coups de pelleteuse ont été donnés au mois d’octobre et le chantier avance à grand pas, si bien que le nouveau dispositif pourrait bien prendre le relais dès janvier. En effet, la nouvelle station est conçue pour une capacité large de 1500 équivalents-habitants et nécessitera la destruction d’un des bassins actuels pour la poursuite des travaux. Les bio-disques doivent être livrés début novembre ; l’enceinte prévue pour les lits plantés de roseaux se met en place et les engins s’activent en contrebas pour aménager une zone végétalisée qui facilitera l’infiltration naturelle des eaux propres rejetées.

De gauche à droite : Thierry MATHIEU (coordination sécurité), M.-C. VALETTE (Adjointe aux travaux), Alain FALLOT (Maire), Ziad SEDIRA (MSE), David VIEILLE (Rivasi TP), Angélique JALADE (Naldeo).

A l’occasion d’une réunion de chantier hebdomadaire, un panneau d’information a été remis à la municipalité, représentée par M. le Maire Alain Fallot et Marie-Claude Valette, adjointe en charge des travaux, en présence du maître d’oeuvre Naldéo et des entreprises titulaires du marché, à savoir MSE-OTV pour la conception et Rivasi TP pour la partie Génie civil. Pour ce programme de 949 000 €, la commune bénéficie du soutien de l’Agence de l’Eau (42%), de l’Etat (13%) et du Département de la Drôme (10%), son reste à charge s’élevant à 35% du coût total du projet.


Retour à la page précédente


Station d'épuration : premiers coups de pelle, début octobre 2017. Les fondations sont prêtes à accueillir les futurs biodisques. De gauche à droite : Thierry MATHIEU (coordination sécurité), M.-C. VALETTE (Adjointe aux travaux), Alain FALLOT (Maire), Ziad SEDIRA (MSE), David VIEILLE (Rivasi TP), Angélique JALADE (Naldeo). La station actuelle est toujours en fonctionnement. La station actuelle est toujours en fonctionnement... Mais le nouveau dispositif basé sur des biodisques va bientôt prendre le relais. Lits de roseaux bientôt en vue par ici. Aménagement d'une zone d'infiltration végétalisée en contrebas de la station.


Site réalisé en SPIP pour l'AMRF