MALATAVERNE aux portes de Provence

  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE

Accueil du site > Pages Annexes > URBANISME

URBANISME

1ère pierre du "Jardin d’Elias"
Un air de Provence, décliné par le groupe Valrim

M. le Maire et M. Chatain, administrateur de Valrim, posent la première pierre du "Jardin d'Elias", jeudi 30 mars 2017.

Jeudi 30 mars, en fin de matinée, plusieurs élus voisins ainsi que divers partenaires et représentants du groupe Valrim, dont M. Coustaury, se sont donnés rendez-vous au pied de la colline de Montchamp afin de "lever le voile" sur le programme d’habitations du Domaine des Oliviers.

Alors que de belles demeures sortent déjà de terre, c’est surtout l’offre diversifiée de logements qui a été présentée ce jour-là. Un panel fait "pour toutes les bourses" a précisé M. Chatain, l’un des administrateurs de Valrim. En posant la première pierre du "Jardin d’Elias", Alain Fallot a rappelé l’engagement de son équipe municipale, depuis 2001 [1], à toujours favoriser la mixité sociale et le développement de logements accessibles à tous, au-delà même des taux exigés pour les communes.
Le "Jardin d’Elias", en l’occurrence, sera constitué d’un ensemble de 9 villas de Type 4 avec jardin privatif, ouvert au nouveau dispositif de location-accession à la propriété [2]. Ce projet est porté par l’une des sociétés du groupe immobilier, Habitat Dauphinois. Il est complété sur ce lotissement d’un ensemble de 9 villas destinées à la location aidée, et d’un collectif composé de 4 appartements locatifs.
L’originalité du "Domaine des Oliviers" tient par ailleurs à un nouveau concept de lotissement, développé autour d’une véritable identité visuelle, et déclinée ici autour du thème "provençal contemporain" [3]. On voit ainsi apparaître des pierres de taille venues du Gard, une place centrale au cœur du lotissement, des oliviers centenaires postés à l’entrée, accompagnés de quelques spécimens plus jeunes et autres plantes méditerranéennes le long des voies de circulations routières et piétonnières. En bref, un nouveau cadre de vie agréable se dessine à Malataverne, et devrait parfaitement s’intégrer à l’environnement ambiant, juste au bas de la chapelle.

Découverte du lotissement le Domaine des Oliviers, et son nouveau concept d'identitié visuelle, décliné sur le thème d'une "Provence contemporaine".

Retour à la page précédente

Notes

[1] avec notamment la création de l’immeuble "Les Micocouliers" (construit par Drôme Aménagement Habitat, derrière la mairie)

[2] sous conditions de ressources

[3] Conçu par le cabinet d’architecture Biloba, un cahier de prescriptions architecturales doit permettre d’harmoniser les futures constructions privées autour de cette même identité visuelle



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF