MALATAVERNE aux portes de Provence

  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE

Accueil du site > Pages Annexes > Décès de Bernard Marican

Décès de Bernard Marican

L’ancien secrétaire général de Malataverne nous a quitté

Bernard Marican Nous venons d’apprendre avec tristesse le décès de Bernard Marican, qui fut secrétaire général de la mairie de Malataverne durant plus de trente ans.
Entré au service de la collectivité en mai 1977, Maurice Chabaud, maire de l’époque, lui demande de développer la commune afin de permettre la réalisation de son projet phare, à savoir la construction d’un groupe scolaire avec complexe sportif. En ce temps-là, Malataverne compte 785 habitants et quatre agents assurent seuls l’ensemble des services communaux. Avec B. Marican s’ouvre le développement industriel de Malataverne, par l’implantation première des entreprises Solor et Sibille, suivie de la création de la Z.I. Les Plaines. Les investissements peuvent alors s’enchaîner : il faut terminer La Poste - qui ne tiendra pas plus de 11 ans (sinistre d’octobre 1988) - et mettre en place le projet du groupe scolaire, que l’édile n’aura pas le temps de voir sortir de terre… Suite aux élections, le nouveau maire élu, Émile Lerat, reprendra le flambeau et baptisera l’établissement du nom de son prédécesseur. B. Marican travaillera ensuite avec les équipes de Jean Leydier, puis d’Alain Fallot.

Au fil de ces trente années, le petit village a bien changé : tout d’abord avec la construction du groupe scolaire et du stade, puis avec la reprise du réseau d’eau auprès de la SAUR. Ce transfert constituera d’ailleurs un véritable challenge pour le secrétaire général qui, en raison du manque de personnel technique - réduit au seul garde champêtre - devra effectuer des astreintes et participer à l’entretien du matériel et des réseaux. Ensuite voient le jour  : une nouvelle mairie, des réseaux d’eau et d’assainissement, la construction d’une station d’épuration et d’un réservoir (car il faut prévoir l’évolution démographique de la commune), encore une nouvelle Poste, l’aménagement de la place du village et du monument aux morts, de nouvelles plantations (site de Navon), mais aussi des chemins communaux, etc. C’est également l’époque qui voit se développer la structure administrative et technique de la mairie, avec de nouveaux effectifs au service des Malatavernois. B. Marican avait pris sa retraite en janvier 2009. Il s’est éteint dans la nuit du 14 janvier 2017, à l’aube de ses 73 ans.


Retour à la page précédente



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF