MALATAVERNE aux portes de Provence

  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE

Accueil du site > Pages Annexes > L’histoire de Robinson

L’histoire de Robinson

Meilleur Apprenti de France des techniciens pisciniers

Robinson Saffre, jeune Malatavernois et Meilleur Apprenti de France des techniciens pisciniers Robinson Saffre a rendez-vous à la Sorbonne en février prochain. La raison ? Il y recevra très officiellement la Médaille d’or du concours national du Meilleur Apprenti de France. Ce jeune Malatavernois de 22 ans, technicien piscinier de son état, s’est en effet illustré dans ce domaine sur une quarantaine de candidats, tout d’abord lors du concours régional en mars 2016, puis au niveau national lors des trois épreuves de septembre. Voilà une jolie revanche en forme de consécration pour celui qui cumulait encore les petits boulots il y a deux ans à peine. Son bachot "économique et social" en poche, Robinson n’avait pas encore trouvé sa voie. Un peu d’intérim, puis une expérience de facteur l’avaient pourtant conforté dans l’idée qu’il devait travailler au grand air et de ses mains. Puis vint le déclic avec un article de presse qui faisait un jour la promotion du métier de piscinier et d’une des 5 écoles de formation reconnues dans le genre, basé au Lycée Gustave Jaume de Pierrelatte. "L’article expliquait que c’était un métier garanti zéro chômage, raconte Robinson. A l’école, un tableau fourmille d’annonces d’offres d’emploi"… Un "détail" qui a fini par convaincre le jeune homme, désireux de donner un tour plus sécure à une carrière professionnelle jusqu’alors mal orientée. Avis aux plus jeunes et aux autres concernés, Robinson conseille grandement la formation en apprentissage, "faite par de vrais pros, et non des profs" insiste-t-il. Il vente aussi l’excellence de l’établissement pierrelattin et retire beaucoup de son expérience passée pour moitié au sein de l’entreprise Duteuil Hydrosud durant la saison haute des pisciniers (de mars à septembre). Fort aujourd’hui du titre de Meilleur Apprenti de France, Robinson ne veut pas en rester là. Il vise des formations complémentaires pour parfaire ses connaissances dans les métiers de la menuiserie et des espaces verts. Il veut ainsi devenir plus autonome encore, puis un jour, pourquoi pas, voler totalement de ses propres ailes. Souhaitons lui bonne route…


Retour à la page précédente



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF