MALATAVERNE aux portes de Provence

  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE

Accueil du site > Pages Annexes > HEVATECH

HEVATECH

La start-up malatavernoise
va tester "grandeur nature" son convertisseur Turbosol

Les deux start-up de la Z.I. Combelière, Hevatech et Ergosup, passent à la vitesse supérieure. Hausse de capital, nouvelles recrues, expérimentations… Autant d’évolutions qui ont conduit le dirigeant des deux structures, Patrick Paillère, à céder la place à Patrick Bouchard en novembre 2015, pour la direction générale d’Hevatech.

Hevatech accueillait une délégation de l'Agglomération Valence-Romans, avec Alain Fallot, maire de Malataverne.

Ce 19 janvier, P. Bouchard recevait avec Marie Kermarrec, chef de projet, une délégation de l’agglomération Valence-Romans. En ligne de mire, un partenariat qui permettra d’expérimenter le module TURBOSOL [1] , développé par Hevatech, sur l’unité d’incinération des boues de la station d’épuration gérée par Veolia pour le compte de la collectivité.
"Il s’agit d’expérimenter grandeur nature, explique Marie Kermarrec, la récupération de chaleur issue de l’incinérateur et sa conversion en électricité via la technologie Turbosol, sur un modèle d’autoconsommation". Au bout de six mois, un bilan technico-économique de l’opération sera réalisé et une offre commerciale adaptée pourra alors être proposée… Soit la toute première du genre, pour la "petite" société malatavernoise. L’implantation est prévue pour la fin 2016, avec une expérimentation qui débuterait début 2017. Affaire à suivre.

Pour aller + loin :

Retour à la page précédente

Notes

[1] Développé et breveté par Hevatech, le convertisseur Turbosol permet de valoriser la chaleur en électricité. Cette technologie se veut simple, robuste, et vise des applications de petites à moyennes puissances (1 kW à quelques MW électrique). Elle implique par ailleurs des fluides sûrs (huile et eau), sans impact pour l’environnement et qui fonctionnent à basses pressions.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF