MALATAVERNE aux portes de Provence

  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE

Accueil du site > Pages Annexes > REHABILITATION

REHABILITATION

Une seconde vie pour La Poste

JPEG - 638.2 ko
Réhabilitation du bâtiment communal de l’ancienne Poste - Inauguration des locaux commerciaux de la Place des Cèdres, le 20 décembre 2013.


Le Père Noël n’était pas encore passé et pourtant, l’esprit de fête régnait déjà du côté de l’ancienne Poste malatavernoise, le 20 décembre dernier. En effet, la coiffeuse Lucie Guell et les époux Morana de l’épicerie désormais nommée "La Riaille", coupaient très officiellement le ruban inaugural de leurs nouveaux locaux commerciaux, aux côtés de M. le Maire, Alain Fallot. En présence notamment des entreprises, proches, élus (…), les commerçants ont ouvert leur portes pour la visite d’usage. Visiblement ravis, ils disposent désormais de locaux plus spacieux et fonctionnels, et surtout d’un espace de stationnement apprécié pour la clientèle.

Février 2014 : 2e phase de travaux

Après la visite, les participants étaient invités à se retrouver en mairie autour d’un apéritif convivial. Ils ont ainsi pu découvrir les détails de la seconde étape de réhabilitation. Les travaux devraient être lancés courant février 2014, pour la création d’un logement de 45 m2 en rez-de-chaussée avec mezzanine, et d’un second appartement de 50 m2 à l’étage, le tout avec vue sur la Riaille. L’ensemble du programme a été pensé par le maître d’oeuvre CD Métré, de Donzère.

Une opération gagnant-gagnant

Après le départ du bureau de Poste (reste un service "point poste" juste en face, auprès de la boulangerie), la municipalité avait dû réfléchir à la reconversion de ce bâtiment communal, qui accueille déjà plusieurs associations. Le programme complet, estimé à 270 000 €, est entièrement autofinancé et sera rentabilisé par les différents loyers. Une opération gagnant-gagnant en somme, qui permet de revitaliser le coeur de village, dans la lignée des derniers aménagements réalisés sur la RD 126.

JPEG - 391.3 ko
Aux côtés des époux Morana étaient également présents Daniel et Christiane Thiers, qui ont tenu l’épicerie durant 17 ans, et Jean Laigat qui les avait précédés durant 30 ans, avec son épouse Solange (aujourd’hui décédée).




Retour à la page précédente



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF