MALATAVERNE aux portes de Provence

  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE

Accueil du site > Pages Annexes > DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉVELOPPEMENT DURABLE

Que faire de vos déchets verts ?

Une circulaire interministérielle du 18 novembre 2011 interdit aux particuliers de brûler leurs déchets verts depuis le 1er janvier 2012. Objectifs ? Lutter contre les troubles du voisinage produits par la fumée ou l’odeur, mais aussi et surtout pour éviter les risques d’incendies et la pollution de l’air.

En effet, Isabelle Derville, chef du bureau « Qualité de l’air » au ministère de l’Ecologie explique que « les émissions d’un feu de 50 kg de déchets verts équivalent à celles d’une voiture à essence roulant 8 500 km, ou encore à 4,5 mois de chauffage d’un pavillon équipé d’une chaudière au fuel [1]. »

Une seule alternative : direction la déchèterie !

Chez soi, les déchets verts permettent de faire du compost, mais s’ils sont en trop grande quantité, il est possible de les déposer à la déchèterie communale. Infos et horaires d’ouverture : ICI OU appeler votre ambassadeur du tri au 06 86 87 74 15.

La pratique de l’écobuage (brûlage sur pied) est encore permise, mais en dehors des périodes sèches et des pics de pollution, autant dire qu’il y a très peu de période propice à cette activité. De plus, le mistral n’aidant pas, les risques de début d’incendie sont très probables. Il est donc fortement déconseillé de pratiquer l’écobuage.

Attention aux déchets verts agricoles

Ces derniers ne sont pas concernés par le règlement sanitaire départemental, leur brûlage pouvant être autorisé par le préfet pour des raisons agronomiques ou sanitaires. Certains en font tout de même du compostage, et ce, avec l’appui de leur communauté de communes.

Pourtant, la circulaire devrait être modifiée prochainement, interdisant par la même le brûlage des déchets verts agricoles. Il faudra alors se rendre à la déchèterie.



Retour à la page précédente

Notes

[1] informations recueillies dans le Journal des Maires, mai 2013.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF