MALATAVERNE aux portes de Provence

  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE
  • MALATAVERNE

Accueil du site > Pages Annexes > CENTENAIRE

CENTENAIRE

100 roses rouges pour Léa !


Au cours d’un après-midi d’avril, la maison de retraite de Beauvoir était en fête, et pour cause… Entourée des siens et des résidents, Léa Villeneuve y soufflait ses 100 bougies, non sans une certaine émotion. Pour l’occasion, les membres du CCAS de Malataverne étaient venus témoigner leur affection à cette malatavernoise de cœur, alors que le service occupe aujourd’hui son ancienne demeure…

JPEG - 81.7 ko
Léa soufflant ses bougies.


Née le 31 mars 1913 dans la commune d’Allan, Léa passe une partie de sa vie avec sa sœur Marie-Louise et son frère Jules dans la ferme familiale. Elle quitte le cocon familial en 1941 pour épouser Jules Villeneuve, viticulteur, et vient habiter avec lui à Malataverne où elle élèvera sa fille, Huguette. Elle aide son mari dans l’exploitation agricole et à la mort de celui-ci en 1993, elle reste très active, s’occupe de sa famille, de ses amis, ou encore participe au club des Tamalous.

Lors de son discours, Alain Fallot s’est remémoré les douces après-midi provençales : « Léa, assise sur la chaise de sa terrasse, la canne contre une jambe, faisait toujours un signe de la main aux habitants qui la croisaient… ». À 93 ans, elle quitte pourtant Malataverne pour rejoindre sa sœur Marie-Louise à Beauvoir, qu’elle a déclaré être « sa nouvelle maison » le jour-même de son arrivée.
La commune acquiert alors cet habitat qui deviendra, quelques temps plus tard, l’annexe de la mairie. Sa demeure abrite aujourd’hui le poste de police municipale, les services du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) et les bureaux de certaines commissions, dont celle de la vie associative.

Ainsi en ce vendredi d’avril, les témoignages d’affection se sont multipliés…
Les maires d’Allan et de Malataverne se sont tour à tour renvoyés la balle, non sans humour, attestant tous deux qu’il faisait décidément bon vivre dans leur commune respectives ! Le docteur Hamadé était également présent. Aujourd’hui à la retraite, il témoignait des bons soins prodigués au long cours à ses désormais trois centenaires (citons Georges Roux, mais aussi Marie-Louise Estran, qui n’est autre que la sœur de Léa). Quant à la nouvelle directrice, Caroline Ceugniet, elle se faisait une joie d’offrir 100 roses rouges à sa 1ère centenaire.
Entre autres bouquets, cadeaux et marques d’affection de toutes sortes, le récit de sa vie, évoqué par Martine Charpentier (présidente des Amis de Beauvoir) a particulièrement ému Léa. Mais c’est finalement avec bonheur qu’elle a soufflé ses 100 bougies, puis partagé le traditionnel gâteau d’anniversaire, sur fond de chansons françaises d’autrefois et de belles amitiés retrouvées.



Retour à la page précédente


Léa soufflant ses bougies. Émue par tant d'attention, Léa s'apprête à souffler ses bougies. Alain Fallot évoquant quelques anecdotes. Léa, entourée des siens et des maires d'Allan et de Malataverne. Le maire de Malataverne, Alain Fallot, en compagnie de Léa Villeneuve. Dégustation de son centième gâteau d'anniversaire.


Site réalisé en SPIP pour l'AMRF